Pourquoi être accompagné lors

de la procédure d'indemnisation ?
 

La question est légitime.

Après tout, notre assurance est là pour nous protéger des aléas

et fait souvent preuve d'empathie dans la gestion 

de nos dossiers.

D'autant plus que dans la plupart des cas d'accident de la route, 

vous n'êtes pas responsable de l'accident, et c'est donc l'assurance du tiers qui déboursera l'indemnisation de votre préjudice.


Ma relation avec mon assureur est au beau fixe.
Pourquoi diable ferais-je appel à une cabinet de conseil ou d'avocat ?

 

Avant de donner des éléments de réponse, soyons clair : 
Dans 100% des cas, l'intervention de nos partenaires a réévalué significativement le montant de l'indemnisation du préjudice corporel. 100% des cas.

Pour rappel : l'exemple de Marco cité sur la page d'accueil n'est pas une exception.

L'assurance du tiers responsable lui avait proposé 100€ d'indemnisation alors qu'il a été transporté aux services d'urgence et qu'il a souffert de vives douleurs lombaires et iliaques durant des jours.

Notre intervention, soutenue par nos partenaires avocats et médecins conseils a été décisive puisque nous avons abouti très rapidement à une indemnisation de 7200€.

À la réception de cette nouvelle proposition, Marco le cycliste a été heureux mais très surpris du manque de diligence de son assurance avec laquelle il entretient pourtant d'excellentes relations.  

Chacun son métier.

Une relation cordiale avec son assureur de garantit donc en rien son investissement ni son talent lors d'un recours de ce type.